AU SERVICE DES VILLES AFRICAINES POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE

D├ęchets

L’IAGU s’est positionné, durant ces dernières années, comme une institution de référence dans le domaine de la gestion des déchets en Afrique au Sud du Sahara. En plus des documents de référence qui ont été publiés, l’Institut a conduit plusieurs études et processus de recherche et/ou de consultation dans la sous-région. A cet effet, il a été plusieurs fois approché par les institutions internationales dont le PNUD, la Banque Mondiale, ONU Habitat, les agences de coopération bilatérale pour assister, conseiller, coordonner, aider à conduire, appuyer ou faciliter des initiatives dans le domaine des déchets solides urbains. Par exemple :

En octobre – Novembre 2012, l’IAGU a conduit pour le compte du PNUD Comores l’étude d’impact environnemental pour la mise en place d’un Centre d’Enfouissement Technique pour la ville de Moroni la capitale et ses collectivités avoisinantes. Dans ce cadre, il a été élaboré (1) l’avant-projet sommaire du projet de compostage et d’enfouissement technique des déchets sur le site définitif de décharge de Dadjileni-Itsoundzou, (2) l’étude d’impact environnemental pour l’aménagement et l’exploitation du centre d’enfouissement technique, (3) des recommandationsen vue de l’atténuation des impacts environnementaux pour la mise en fonction en urgence du site de décharge provisoire d’Ifoundihé.

En raison de la qualité de cette étude et de ses références, l’IAGU a été choisi par le PNUD suite un appel d’offres international pour élaborer une proposition de projet sur la gestion intégrée et durable des déchets solides ménagers et hospitaliers. Dans ce cadre l’IAGU devra(1) Compléter le diagnostic global de la situation de la filière de gestion des déchets solides ménagers et hospitaliers (pré-collecte, collecte, transport) sur le plan humain, social, technique, institutionnel, et financier ; (2) Réaliser une étude de dimensionnement pour l’aménagement et l’exploitation du site d’enfouissement technique ; (3) faire des recommandations pour le tri, la récupération et le compostage ; (4) faire des propositions pour le traitement et la mise en décharge des déchets hospitaliers. Il sera obtenu comme livrables la proposition d’un système technique et organisationnel de toute la filière de gestion intégrée des déchets solides et ménagers et hospitaliers, l’évaluation des besoins en ressources pour la mise en œuvre de ce plan GOMH, la proposition d’un dispositif institutionnel et d’un mécanisme de financement qui rendront durable la filière.